Bullet Skan trouva la sécurité quand la révolution Tunisienne frappa à sa porte.

Tunis, Tunisie

Quand une révolution pris place en Tunisie, Twitter fut utilisé de façon surprenante. Le quotidien canadien "National Post" raconte :

"Il y avait des Tweets donnant les emplacements des tireurs d'élite, d'autres demandant des donations de sang, et encore d'autres organisant les manifestations. Au moins une personne, @BulletSkan, pense avoir été sauvé par le réseau social."

Les Tweets de @BulletSkan :

L'armée ne répond pas aux appels d'aide ! Il y a des hommes armés dans le jardin ! Nous avons besoin d'aide !

Traduction : Faites passer le message ! Je dois m'échapper ! Il y a des hommes armés dans notre jadin à 72 Avenue 3 Aout!

Traduction : Twitter m'a sauvé la vie.